es

|

va

|

en

|

fr

|

de

Accueil-

Fêtes

16-17

janv

PROCESSION DE SAINT ANTOINE

 Pego

Le 17 janvier est la célébration de la procession à l'ermitage de Saint Antoine, où l'on fait généralement trois fois le tour de l'ermitage en prévention des maux d'estomac.

Les festivités de Pego commencent avec le Porrat de Sant Antoni del Porquet, saint patron des animaux, qui est célébré le 17 janvier. Ces dernières années, la coutume de la célébrer a été ravivée tout au long du week-end le plus proche de la date. Ce samedi, vers midi, les routes descendent un pin du Calvaire, qu'elles plantent dans le Pla de la Font. Lorsque la nuit tombe, le pin est incendié et autour de lui, les participants font un toast populaire avec des saucisses traditionnelles. Le lendemain matin, à partir du même lieu, commence un pèlerinage à l'ermitage dédié à la Sainte. Situé à environ deux kilomètres de la vieille ville. Une messe y est célébrée, les animaux sont bénis et la tradition veut que vous deviez tenir trois tours dans l'ermitage pour vous protéger des maux d'estomac. Il existe également un porrat traditionnel où vous pourrez déguster des bonbons typiques, tels que des pommes caramélisées, des bâtons et des marteaux au caramel, des noix ou des peladillas.

 

 

16-17

janv

FÊTES DE SAINT-ANTOINE

 La Vall d'Alcalà

Ils ont lieu le week-end le plus proche du 17 janvier.
Cela commence le samedi précédent, lorsque les amis de la fête de San Antonio réalisent la plantation du pin.
Le samedi soir, jour de Cremà, le pin brûle et il y a de la musique en direct.
Le dimanche à 7h30, c'est l'Aurora, où les gens chantent la chanson de San Antonio autour de la ville jusqu'à la Plaza Obispo Vilaplana où les amis de la fête les attendent avec du chocolat et des beignets. Plus tard, il y a une procession, une messe et un repas populaire.

Il a été déclaré Festival d'intérêt touristique local dans la Communauté Valencienne.

 

San Antonio La Vall d'Alcalà

06

févr

DESCENTE DE LA RIVIERE BULLENT

 Pego

Considérée jour de fête depuis l'année 1986, elle se déroule le Samedi avant Carnaval. Compétition non officielle sur la rivière avec des embarcations des plus ingénieuses fabriquées par les participants eux-mêmes, qui se déguisent pour l'occasion. Cet événement prétend respecter le milieu naturel au maximum.

 

 

13

févr

CARNAVAL

 Pego

Samedi matin, tous les enfants déguisés se réunissent au Pla de la Font pour fêter le carnaval avec musique et jeux.

Samedi nuit, s'organise une fête dans toute la ville avec danses et déguisements.

En 1981 et 1982 l'athénée Ateneo Libertaire de Pego a créé un atelier de masques en carton ayant comme thème le Carnaval, afin de commémorer celui qui se célébrait avant la guerre. A cette époque, le peuple entrait dans tous les bars et discothèques avec ces masques, sans se douter que ceci serait le début du carnaval le plus populaire de toute la Communauté Valencienne pour rassembler les foules, pour ses couleurs et la joie qui s'en dégage.

 

16

févr

LE JOUR DE LA CROSTA

 Pego

Il se célèbre le mardi après le carnaval, la veille du mercredi des Cendres. Ce repas célèbre l'arrivée du Carême, et pour dire au revoir à la viande. Le riz au four en croûte est devenu notre plat typique par excellence, où les principaux ingrédients sont la viande, le riz et l'œuf battu par dessus. C'est une tradition que les amis et les familles vont manger la Crosta sur la plage ou dans les montagnes.

 

20

févr

PINYATA

 Pego

Pour fêter la fin du Carnaval, les habitants s'habillent en deuil et pleurent la mort du Carnaval (symbolisé par une sardine en carton).

On organise un genre d'enterrement en parcourant les rues de la ville, et après un feu, un correfoc illumine et colore la nuit. Le terme Pinyata trouve son origine dans une danse dite Dansa de la pinyata qui se tenait anciennement à Pego le premier dimanche du carême. La première Pinyata consistait à un rassemblement à minuit sur la place principale de la ville de plusieurs groupes d'habitants masqués et habillés en deuil partant de quatre pubs différents et apportant leur monument fabriqué artisanalement et représentatif du carnaval, destiné à être brûlé au son de la musique et de la percussion.

Plus tard, en 1992, s'incorporèrent les correfocs, grand spectacle sons et lumières de feux d'artifice, nouvelle manière de terminer la célébration et fêter le feu, symbole de cette nuit magique. Autres événements incorporés progressivement: Concours de photographie, concours de déguisements et groupes de fête, expositions de vêtements, programmes de télévision, radio, etc.

 

17-19

mars

FALLAS

 Pego

Grande tradition à Pego. Il s'agit d'amples monuments artisanaux colorés réalisés en matériaux inflammables, caractérisant des moments de l'actualité ou de l'histoire, sur ton d'ironie et de bonne humeur. A minuit se donne le signal pour mettre le feu à ces structures afin de les réduire en cendres de façon intentionnelle. Vers 1947, les premières poupées appelées ninots s'installent dans la rue Sant Josep. En 1951, dans les rues Sant Josep et Regueró s'érigent les premières Fallas. En 1952, dans la rue Sant Roc, se pose la fameuse falla La Vaca Lechera (la vache laitière). En 1953, des prémisses de fallas s'exposent dans les rues Regueró et Sant Bertomeu.

A cette époque les fallas n'étaient que des poupées fabriquées en carton et avec des matériaux provenant de chez les habitants du quartier qui les habillaient et coloraient avec grande habilité, pour les donner ensuite en offrande durant la nuit dediée à Sant Josep. En 1954, la falla La Font s'instaure dans le quartier Sant Josep, première falla en tant que tel.

Cette tradition s'est maintenue jusqu'à nos jours, à l'exception de quelques années pendant lesquelles aucune falla n'a été implantée. Les deux fallas La Plaça (en 1955) et Natzarè (1957) s'associent pour créer l'actuelle falla La Plaça i Natzarè. De cette dernière verra le jour, en 1997, la falla Del Convent.

Le 30 Novembre 2016 les fallas sont déclarés Patrimoine Culturel Immatériel par l'UNESCO.

 

Fallas Pego

28-11

mar/avr

SEMAINE SAINTE

 Pego

Pego se caractérise par sa ferveur religieuse depuis l'âge médiéval.
L'une des premières confréries documentées est celle du Sang, c'est-à-dire celle que nous connaissons aujourd'hui sous le nom d'Ecce-Homo, et son origine peut être datée vers 1579. Cette confrérie vénérait le Saint-Sépulcre qui était conservé sur un autel de la chapelle de l'hôpital pour les pauvres de la Ville, où se trouve aujourd'hui la chapelle Ecce-Homo.
L'image sculptée du Christ de la Providence, également attribuée à l'artiste Damià Forment (XVIe siècle), était également importante. A partir de ce moment, d'autres confréries ont émergé, celles qui ont pris leurs images en procession dans les rues de la ville, toujours fermées par des murs. Au milieu du XXe siècle, le panorama des confréries se configure, qui a presque duré jusqu'à aujourd'hui. La fête commence le dimanche des Rameaux et termine le dimanche de Pâques, le jour de la célèbre "Rencontre". Actuellement, Pâques à Pego se compose de dix scènes pascales ou images qui, par ordre coutumier dans la hiérarchie processionnelle, sont les suivantes: la Croix des Trastos, la Prière au jardin, le Christ de la colonne, l'Ecce-Homo, le Jésus de Medinaceli, la Vierge des Douleurs, le Jésus de Nazaréen, la Véronique, le Christ de la Providence et de la Piété. Une autre image vraiment admirable et particulière est celle du Saint-Sépulcre, qui remplace celle d'Ecce-Homo le vendredi saint. Le mercredi saint, la traditionnelle "Salpassa" continue d'être célébrée, bien que dénaturé par le temps, sans perdre son charme de présence au sein de la fête religieuse.

 

24-27

juin

MAURES ET CHRÉTIENS

 Pego

Les Maures et Chrétiens ou Moros y Cristianos, grande fête par excellence, se célèbre au cours de la dernière fin de semaine de juin. Il s'agit d'un ensemble d'événements commémorant la victoire des Chrétiens après l'expulsion des Maures, au travers de diverses activités.

Jeudi (vers 20h00): les enfants défilent déguisés en Maures et Chrétiens.

Vendredi (vers 20h00): défilé informel dit Entreadeta se met en scène.

Samedi et Dimanche (vers 20h30): commence le défilé de Maures et des Chrétiens.

Dimache (vers 12h00): un défilé informel à son tour.

Pendant cette semaine-là: concerts, attractions pour enfants, etc.

www.morosicristianspego.com

 

30

juin

ECCE-HOMO

 Pego

Mercredi: fêtes patronales, en l'honneur du Très Saint Ecce-Homo. Une procession solennelle a lieu, ramenant la statue de l'Ecce-Homo de l'église paroissiale, qui avait été déplacée la veille, jusqu'à sa chapelle.

 

Ecce-Homo Pego

23-29

jui/ao

FÊTES PATRONALES

 La Vall de Gallinera

Les 8 villages qui composent La Vall de Gallinera célèbrent leurs fêtes patronales entre juillet et août:

- Benirrama: le dernier week-end de juillet.
- Benissivà et Benitaia: le premier week-end d'août, en l'honneur de San Roque.
- Benialí: le deuxième week-end d'août, en l'honneur de San Miguel et de la Virgen de los Desamparados.
- Alpatró: du 14 au 16 août.
- La Carroja: le troisième week-end d'août, en l'honneur de San Francisco de Borja.
- Benissili: le dernier week-end d'août, en l'honneur de San Pascual Bailón.

 

La Vall de Gallinera

20-30

août

MAURES ET CHRÉTIENS

 L'Atzúbia et Forna

À L'Atzúbia, les fêtes patronales et Maures et Chrétiennes ont lieu entre le dernier week-end d'août et le premier septembre en l'honneur de la Virgen de los Desamparados, du Cristo del Milagro, de la Virgen del Rosario et de San Francisco.

À Forna, des événements festifs sont organisés en l'honneur de San Bernardo pendant la deuxième quinzaine d'août.

Certains des événements sont les suivants: défilé des Maures et des Chrétiens, concert de rock, activités pour enfants, festivals, défilés, repas populaires, actes religieux.

 

Fiestas Atzúbia Forna

20-21

nov

FOIRE DU PERELLÓ

 La Vall d'Ebo

La Vall d'Ebo, petite village aux rues étroites, avec environ 250 habitants, organise une foire pour présenter ce fruit indigène, tant apprécié qu'inconnu, et, en même temps, propager le patrimoine agricole et culturel de la commune.

Perelló est une variété de pomme en forme de poire avec une peau jaune à brune et une texture farineuse.

C'est un fruit sec et grand, sa culture s'effectue à plus de 700 mètres car il a besoin de froid.

Il est collecté vert et conservé recouvert de tissu jusqu'à ce qu'il prenne une couleur cannelle, ce qui signifie qu'il est prêt à consommer. La peau est dure, il est recommandé de la consommer pelée, il est plus sucré qu'une pomme et dure environ quatre mois s'il est laissé dans un endroit frais et couvert. Il est normalement consommé cru, sous forme de confiture ou de gâteau.

Actuellement, entre 120 000 et 150 000 kilos sont récoltés par saison.

Pendant le week-end, des ateliers gastronomiques, un marché de produits locaux, des visites guidées, de la musique, des activités pour enfants et bien plus sont organisés.

 

perelló La Vall d'Ebo

SENTEZ DANS VOUS

Réserve nos packs pour une expérience unique

SAVOUREZ

Goûtez la gastronomie et les produits du terroir

Envoyer
J'ai lu et accepté la déclaration de confidentialité

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous vous informerons des événements à venir et les dernières nouvelles

Utilisation des cookies

Ce site utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services et obtenir des données statistiques navigation de ses utilisateurs. Si vous continuez à naviguer, nous considérerons que vous acceptez son utilisation. Pour continuer avec la navigation, nous comprenons que vous acceptez notre politique de cookies.